Fabrice du Welz est un réalisateur belge a l'univers très singulier, parfois inquiétant, toujours déroutant.


En 1999, Quand on est amoureux, c’est merveilleux est un court métrage en guise de prélude a une riche filmographie.
En 2004, Calvaire impose Fabrice du Welz comme une des figures du jeune cinéma belge. Le film est présenté a la semaine de la Critique a Cannes. Jouant sur les frontières du film d'horreur dans les profondeurs des Ardennes, le film met a nouveau en scène Jackie Berroyer, ainsi que celui qui deviendra l'acteur phare de son œuvre, Laurent Lucas.


En 2008, Fabrice du Welz réalise Vinyan, avec Emmanuelle Beart et Rufus Sewell. Le film est présenté en sélection officielle a la Mostra de Venise.


Le troisième long métrage est un film de commande, Colt 45 avec Gérard Lanvin et Joey Starr.


Après cette aventure en France, Fabrice du Welz revient en 2014 dans sa Belgique natale pour réaliser Alleluia, deuxième volet de sa trilogie ardennaise entamée avec Calvaire.
C'est l'occasion de retrouver Laurent Lucas, aux cotes de Lola Dueñas et Helena Noguerra, dans une libre adaptation d'un sordide fait divers américain, connu sous le nom des "Tueurs de la Lune de Miel". Alleluia, présenté a la Quinzaine des Réalisateurs a Cannes, est le premier long-métrage de fiction produit par Panique.